Bons plans

Mary Prince — Le Récit d’une Esclave Antillaise

20 octobre, 2014

Mary Prince reprise du spectacle joué par Souria Adèle

« La liberté est douce… »

Ces mots sont ceux de Mary Prince née esclave aux Bermudes à la fin du 18° siècle. Elle nous livre le récit de sa vie, le premier témoignage d’esclave consigné par écrit.

Ce témoignage est un cri du coeur, un appel au secours à l’attention du peuple d’Angleterre afin qu’il prenne conscience de l’horreur qui se déroule dans les colonies, l’Homme noir est un être doté de sentiments.

Mary après des années de servitude, a eu le bonheur de rencontrer l’amour. Son époux est un noir libre qui a pu racheté sa liberté à son ancienne maitresse. Mary espère pouvoir faire la même chose mais ses maitres lui refuse sa liberté. Elle les suit en Angleterre avec l’espoir qu’ils finiront par céder et qu’elle pourra enfin rejoindre son mari en femme libre aux Antilles. La promesse n’est pas tenue. Mary décide de prendre son destin en main après tout, sur le sol anglais, elle n’est plus esclave.

Mary Prince livre son récit autobiographique à son avocat Thomas Pringle, avec pudeur mais sans rien nous cacher des atrocités dont elle a été témoin et qu’elle a elle-même subi.

Mercredi soir, j’ai pris une immense claque…

Une Souria Adèle bluffante

19h05, j’arrive au théâtre de la Manufacture des Abbesses. La pièce a commencé, la salle est plongée dans le noir. Une femme est seule sur scène…

Debout, s’appuyant sur sa canne, son visage est grave, sa voix porte  et je reste scotchée là sur place, l’espace d’un instant. Ce n’est pas Souria Adèle que je vois sur scène mais Mary Prince.

Pendant près d’une heure la comédienne seule sur scène fait revivre Mary.

Nous sommes les témoins de son récit, c’est à nous qu’elle a décidé de confier sa vie de souffrances, c’est à nous qu’elle veut montrer que l’esclavage ne devrait pas exister.

Je suis ressortie de la salle avec la chair de poule. Souria Adèle a une présence sur scène incroyable. Sa voix puissante vous enveloppe et vous transporte.

Avant de voir la pièce, j’avais lu le livre The History of Mary Prince A West Indian Slave Narrative.

Le texte est fort, poignant mais le jeu de Souria Adèle, lui donne sa pleine mesure. La mise en scène très sobre met en valeur la parole brute de Mary Prince.

Venez assister aux représentations qui se déroulent du mercredi au samedi à la Manufacture des Abbesses.

Les places sont à 23e, vous pouvez bénéficier de réductions ici.

J’espère que vous serez touché par le message de cette pièce. Si vous y aller et que vous avez apprécié, « Spread the Word », parlez en à vos amis, familles, profs, entourages. La parole de Mary Prince doit être entendu par tous. Merci

mary prince joué par souria adèle

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimé

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :