Culture

La Couleur des sentiments

17 octobre, 2011

COMING SOON

C’est l’occasion de faire chauffer la carte UGC, la Couleur des Sentiments arrive sur grand écran.

Pour celle qui n’ont pas encore lu ce livre, enfourchez vos stilettos et courez chez le libraire!
L’histoire:

D’un côté, les « Miss » Leefolt, Hilly, Walters: les maitresses de maison.

De l’autres, les Bonnes Aibileen, la « sage » résignée et Minnie, l’Insolente.

Presque rien n’a changé depuis l’abolition de l’esclavage. La routine s’est installée, les uns en sont satisfaits, les autres sont résignés.

Sauver les apparences, tel y est le leitmotiv de chacun.
Ne pas montrer que l’on a des soucis d’argent, qu’une maladie nous ronge peu à peu,
que l’on est la victime d’un homme violent, que l’on rêve de voir d’autres horizons… .
Jackson – Mississipi ne sait pas encore que s’égraine les dernières heures de la Ségrégation.
Pourtant certains signes ne trompent pas, il faut juste savoir les discerner:

Miss Skeeter prend conscience du fossé qui se creuse entre ses amies d’enfance et elle, et du monde qui l’entoure: l’inégalité entre hommes et femmes, entre blancs et noirs.
Sur ces épaules pèse de plus en plus lourd le fantôme de Constantine, la femme qui l’a élévé, pourquoi est -elle partie, qu’est ce que sa mère lui cache?
Quelle est la vie de ces bonnes, de ces femmes qui prenne soin d’enfants qui devienne eux aussi un jour des « Miss » et « Mister »?

Ecrire un livre pour raconter la vraie histoire de ces femmes qui vivent dans l’intimité des familles de Jackson, écrire un livre pour s’affirmer, écrire ce livre pour bousculer la routine et pour aller au delà des apparences (très trompeuses) et montrer ce qu’est le vrai Jackson, où peuvent se liés de belles amitiés fort inattendues.

Miss Célia la campagnarde, sosie de Marilyn Monroe (c’est comme cela que je l’imagine),
qui tutoie la bonne et ne relève pas l’insolence de Minny.
C’est  » L’étrangère » qui s’est attiré les foudres des femmes de la bonne société de Jackson en épousant l’un de ses plus beaux partis et en faisant tourner la tête de ses messieurs.

Aibileen,  souhaite que Mae Mobley, sa « dernière petite blanche », ne voit pas les différences comme les adultes. Sa collaboration au livre de miss Skeeter est l’occasion pour elle de se rebeller tout doucement et d’honorer la mémoire de son fils mort dans des circonstances étranges (simple accident ou lynchage?).

Mention spéciale à Minny pour son bagou, sa gouaille, sa fierté et son courage.
 Minnie, c’est la bête noire de Jackson!
Une bonne qui n’a pas sa langue dans sa poche, ne garde pas longtemps son travail… et ça Minnie le sait très bien mais c’est plus fort qu’elle!
Minny c’est elle qui tient le secret. Cette chose si affreuse et si abominable…

Une histoire de femmes, deux mondes qui à la fois s’opposent et se complètent.
3 femmes, 3 générations, 3 bonnes raisons de lire ce roman.
Kathryn Stockett, l’auteure, nous fait vivre le quotidien de ces 3 héroines à travers leur regard propre,
 ce qui nous rapproche encore plus d’elles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimé

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :